“ Little Lullaby to my hears, Little Surnaturels run+
 

Partagez | 
 

 Ellana Caldin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellana Caldin

....x
....x
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 23
Localisation : Belgique *O*

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire
Citation →: « Comprendre n'est pas réagir mais ne faire qu'un. »
Relations →:

MessageSujet: Ellana Caldin   Dim 14 Aoû - 6:04




Ellana Katharina Caldin

« La mort marque un coup d'arrêt, pas un retour en arrière. »




→ FICHE ←

Nom & Prénom(s): Ellana Caldin
Âge: 20 ans depuis 300 ans
Date de Naissance: 31 octobre
Nationalité: Italienne
Race: Vampire
Métier: Avocate le jour & péripatéticienne la nuit (xD Foliuca) ... =p





→ CARACTÈRE←

Ellana a un caractère bien à elle. En effet, il est très difficile -même pour moi- de lui définir un caractère. Elle change tellement vite et tellement souvent. En premier lieu, on peut lui voir un caractère soupe au lait. La belle changera d'un instant à l'autre, presque comme une schizophrène. En faite, on peut dire qu'elle en est une. Rien que ça. En deuxième lieu, on peut lui prêter un caractère égocentrique. Chieuse de première. Une vraie garce.
Une fille qui fera tout pour ruiner vos plans. Une fille qui a une certaine technique. Une fille qui ne laisse pas les hommes totalement indifférent. Une fille d'une intelligence suprême. Élaboration de technique de pointe, de combats ; c'est son truc à elle.

Elle est rusée et maligne. C'est une charmeuse -mais rien que pour les besoins professionnels. Le sang, j'entends. Elle a un humour parfois déplacé, salace peut-être. Un peu bizarre. Un humour que l'on ne doit pas aimer forcément. Sauf ceux de son sang. Quelle ironie ...

Elle est tête, bornée et très manipulatrice. Au fond, elle a une idée en tête, elle la tient jusqu'au bout. Vous êtes son objet. Celui avec elle joue quant elle s'ennuie. Celui avec lequel elle peut faire ce qu'elle veut.

Ellana est solitaire, aime beaucoup rester seule. Si elle aide quelqu'un -si, en effet-, ce n'est que parce qu'elle veut quelque chose en échange. Ce n'est jamais gratuit avec elle. Encore une chose à laquelle je pense : elle est jalouse. Une jalousie maladive. Et dans ce cas là, elle le fait voir. Elle n'hésite pas.

Franche et sans peur également. Elle ment quant elle le juge utile et ment avec brio. Une professionnelle.

Quand je vous dis que c'est une garce ...






→ STORY←

EN 15 LIGNES
EN 15 LIGNES

EN 15 LIGNES
EN 15 LIGNES






→ DERRIÈRE L'ECRAN←

Pseudo: Puissante
As-tu lu le réglo matelot ? Yep. Caldin
Où as-tu connu DOS? Par Foliuca (L)








Dernière édition par Ellana Caldin le Dim 14 Aoû - 8:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Caldin

....x
....x
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 23
Localisation : Belgique *O*

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire
Citation →: « Comprendre n'est pas réagir mais ne faire qu'un. »
Relations →:

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Dim 14 Aoû - 6:05




Chapter One ; You & me



« Je t'aime ... »

C'est ce qu'il me répétait inlassablement depuis que nous ayons consumé notre amour. Ce grand lit, pour nous deux. Beaucoup trop grand. Ces beaux draps d'un rouge foncé. Doux, soyez en le touchant. Ce lit à baldaquins en bois de chêne. Les tentures tirées. Rien que pour nous. Je me souvenais de notre ardeur. Je me souvenais également du bruit de sa chemise lorsque je l'ai déchirée d'un geste brusque. Je me souvins aussi de ma robe qu'il a retiré tendrement. Je me souvenais de nos corps, comme profitant de la chaleur l'un de l'autre. Je me souvenais de tout cela à la fois. A chaque qu'il répétait qu'il m'aimait. Dès que je croisais son magnifique regard bleu. Sa chevelure brune et ses lèvres tendre.

Je savais parfaitement que c'était une chose à ne pas faire. Surtout à notre époque. Surtout maintenant. Surtout que j'étais promise à un autre dans quelques années. Je n'avais que quinze ans. Tout juste quinze ans. Il en avait presque vingt, mais nous nous aimions. D'un amour parfait. Celui avec qui je voulais vivre, c'était lui et personne d'autre. Surtout pas le Prince. Je ne voulais pas me marier avec lui, hors de question ! Je le regardais amoureusement, rapprochant mes lèvres des siennes, goutant à sa saveur. Pendant ce moment, je crus même que c'était une éternité, la lumière du jour filtra doucement à travers les lourds rideaux. Ce fut une nuit magique. Il devait partir. Il n'était pas censé être là. Nous étions des amants cachés. Nous nous aimions, n'était-ce pas le plus important ? Finalement, je me détachais de lui à regret et l'observais longuement. Je caressais une dernière fois son torse. J'imprimais son image. Il était mien. J'étais sienne. Après de longues minutes, il se leva et quitta mon lit. Pendant qu'il se rhabillait, j'enfilais une robe de chambre. Enfin, je l'accompagnais sur la balcon. Après un dernier baiser, il s'en alla. Je ne pus que le regarder partir, regardant à la dérobée. Je souriais. J'avais sans doute un peu peur, oui.

« Je t'aime » murmurais-je.





Chapter Twoo ; Exiled


« HAAAAAAAAAAAAAAAAA ... »
Et voilà, c'était pour aujourd'hui. Mais cette douleur ... atroce. Enlevez moi ça. J'ai peur. J'ai mal. Je ne veux plus souffrir. Je veux mourir. C'est insupportable. Quelques mois avaient passés. Beaucoup. Tellement. Je n'ai pas compté et pourtant, je sais. Je sais parce que je sais ce qu'il m'arrive. Je ne suis pas complètement idiote. Je me souvins de la réaction de mon père. C'était comme si je l'avais déshonorée. Que je n'étais plus de sa famille. Que je n'étais rien d'autre qu'une trainée. Imbécile. A partir de ce moment, je l'avais détesté. Haïs. Mais j'en avais peur. Qu'allait-il faire de mon enfant ? Le tuer ? Je ne voulais pas ça ! Non, non ... Non. Une autre douleur ... Je ne pouvais plus résister ! Je serrais les dents, presque à tout détruire. Mal. Très mal. Je sens qu'une main me prend la mienne. M'éponge le front. J'ai trop mal. Tuez-moi. Et pourtant, en voilà une autre qui arrive. Contraction. J'espère que cet enfant est presque sortit. Il doit ! Je mords dans un chiffon. Du plus fort que je peux. On me dit de souffler et de pousser. Plus fort. Toujours plus fort. Et cette douleur qui irradie mes membres. Qui m'empêche de bouger. Atroce. Encore. On me soutient. Bientôt me dit-on. Mais bientôt n'est pas assez vite. Je souffre bon sang ! Comprenez-moi ! Mon père n'est pas là. Je le sais, j'ai jeté un coup d'œil dans la pièce. C'est seulement ma mère qui m'aide avec une autre dame. Une très bonne amie. Dame de compagnie. J'essaie de sourire mais je suis arrêtée par cette douleur, encore. Encore me dit-on, presque. Bientôt. Ces promesses ne finiront jamais ? Cette douleur ne s'en ira-t-il pas ? J'ai seulement presque seize ans. Et j'ai trop mal. Soudain, la douleur s'estompe.

Je souffle, je recrache le chiffon. Je reprends de l'air. Je profite pleinement que la douleur soit partie. Je rouvre les yeux. Je vois ma mère avec un petit être dans les bras. Mon enfant ? Le mien ? Ma mère s'approche rapidement. Elle me le montre. C'est une fille. Je souris, je pleure de joie. Elle est si belle. Un beau mélange entre nous. Et puis, tout devient cauchemar. La porte s'ouvre brutalement. Un homme de forte carrure nous barre le passage.
« Donne. »
C'est une ordre. Mon sourire s'efface. Non, il ne peut pas. Elle vient de naitre. Je me souviens. Alors, avec le peu de souffle que j'ai, je prononce un mot.
« Katharina. »
Nommée. Ma petite fille a un prénom. Je l'aime déjà. Mon père me fusille du regard. Il prend l'enfant et l'emmène. Je crie au désespoir. Qu'il ne le tue pas. Je pleure. Mes yeux voient flou. Je suis inconsolable.
« NOOOON ! »
J'avais beau hurler, il ne reviendrait pas. Au fond, je n'étais surement plus de sa famille. Mon enfant. Allait-il le donner à quelqu'un ? Allait-il le tuer ? A cette perspective, je voulais que l'on me tue, moi.

Plusieurs jours plus tard, seule dans ma chambre, je rumine le passé. J'aime toujours cet homme. J'aime toujours mon enfant. Je ne savais pas ce qu'il était devenu. Partie ... La porte s'ouvre. Mon père est là. Je ne veux pas le regarder. Il avait tout pouvoir. Père de famille. Il décidait qui vivait et qui mourait. Il avait fait son choix.
« Pars d'ici, je ne veux plus jamais te revoir. »

Sentence. Exilée à seize ans.




Chapter Three ; Fallen


J'avais bientôt vingt ans. En faite, toutes ses années d'errances m'avaient forgée. Je n'étais plus la même. Bien plus arrogante. Mystérieuse aussi. Je savais bien cacher mon jeu. Il y a quelques jours, j'avais rencontré un homme. Mystérieux. Beau. Trop beau sans doute, mais j'étais trop rebelle pour me préoccuper des rumeurs concernant les vampires. Ces créatures n'existaient pas. Impossible. C'était un conte pour enfant.

Finalement, en me baladant dans les rues sombres, je découvris quelque chose que je n'aurais sans doute pas du voir. Je me figeais. Adrénaline, vient. Au secourt ! C'était censé être un conte, non ? Finalement, quand je vis le visage du tueur, j'ouvris la bouche pour hurler. Je pris mes jambes à mon coup. Il m'avait vu. Il me prenait en chasse. Des larmes. La peur. Bientôt, je fus rattrapée, et il me jeta à terre. J'entendis un juron avant d'ouvrir les yeux. Mon bras était couvert de sang. La plaie piquait. Pourtant, je serrais les dents. J'avais vraiment mal. Je posais les yeux sur mon presque assassin. Il ne m'avait pas encore tuée. Il s'approcha de moi et bien que je voulu reculer, il m'en empêcha. Sa voix était de velours.
« Tu sais, je ne voulais pas en arriver là ... »
De quoi parlait-il, là ? Alors, ce que je vis me dégouta. Il approcha son poignet de sa bouche et se mordit, pour en faire couleur du sang. Il me regardait fixement, comme pour connaitre ma réaction. Que voulait-il faire, là ? Il approchait son poignet de moi, de ma bouche. Et je compris avec horreur qu'il voulait me faire avaler du sang. Je détournais la tête, dégoutée, mais il me força. J'en bus beaucoup trop à mon gout. Il me força a avaler une certaine quantité. A tout avaler. Parce que moi, je voulais cracher. C'était dégoutant, horrible. Pourquoi faisait-il cela ? Soudain, plus de douleur, mon bras était cicatrisé malgré le sang qui s'étalait dessus. J'ouvris grand les yeux, prête à le remercier quand soudain, une douleur encore inconnue, presque inhumaine s'enflamma.
« Chuut, tout ira bien, tu verras ... »
Ce furent les derniers mots que j'entendis. Il me prit doucement dans ses bras alors qu'un voile noir et sombre s'abattit sur moi. Était ça, la mort ? Une douleur et puis plus rien ? Comme s'endormir ? Alors, le sourire aux lèvres, je fermais les yeux. Si c'était pour m'endormir pour toujours, autant sourire, non ?

Je me réveillais au petit matin.
Stop. Off. Impossible de me réveiller ! J'étais morte. Je me redressais subitement. Ou est-ce que j'étais ? Ce lit ne m'appartenait pas. Je me levais, vacillant encore. Ma robe, trop longue, trop lourde était gênante. Je n'étais pas morte. Je marchais à pas de velours et finalement, je trouvais l'homme qui m'avait tuée. Je trouvais l'homme que j'avais aimé.
« Qui suis-je ? » murmurais-je.
« Tu es un vampire. »
Réponse de merde.

Bien après, le soir, il m'emmenait avec lui. Chasser, pour la première fois. Pour que ma transformation soit terminée. J'en avais presque peur. Finalement, il m'ordonna de m'arrêter, ce que je fis. Quelques secondes plus tard, il était revenu avec un homme. Il semblait envouté. Alors, mon Mentor mordit la gorge de l'homme. Le sang. Tout ce sang pour moi. J'eus mal, très mal. Je sentis des canines pousser. Je n'hurlais pas, mais presque. Je regardais l'homme en face, un rictus mauvais sur les lèvres. Il allait le regretter. Pourquoi ? Rien. J'avais faim. Je rejetais la tête en arrière et plantait mes crocs dans la gorge de cet inconnu. Je bus de tout mon soul.

J'avais vraiment vingt ans. Depuis des mois déjà. J'avais fait des études de droit. J'étais avocate. Judiciaire. Et puis le soir, j'étais une péripatéticienne. Mais ne vous inquiétez pas, je n'est pas pour ce que vous croyez ... Ou peut-être que si ... C'est surtout pour pouvoir me nourrir. J'ai une faim intarissable ... Il n'empêche que ça marche, je suis très demandée.

Entre temps, j'étais arrivée à Londres. J'avais découvert un groupe de vampire. Le Chef était Alexander Claveren. Vraiment pas mal. Il fallait que je me le mette dans la poche ... Ayant adhéré à ce groupe, ce Clan, je fus connue comme une des plus cruelle de ma génération ... Enfin, celle du Clan, s'entend. Cruelle, sanguinaire, humour noir et j'en passe. Et je passais de rang en rang. Lieutenant de Guerre. Les techniques élaborées s'avéraient payantes. Bien sur, je ne cache pas que je m'intéresse beaucoup au rang du Lieutenant. Le bras droit d'Alexander. J'ai déjà gagné ses faveurs, il ne fallait pas les perdre. Pourtant, entre James -le Lieutenant- et moi, ce n'était pas vraiment la joie. Ce n'est pas que je ne l'apprécie pas ... Mais c'est tout comme. J'ai presque deux cent ans de plus que lui ... Ingrats.

Le matin, j'étais avocate, le soir, j'étais une péripatéticienne. Quelle fut ma surprise quand je vis qu'une fille d'un Clan ennemis, celui des Enchanteurs, faisait le même sale boulot que moi. Elizabeth Duchêne. Alors, nous devînmes très amies. Le soir, bien sur. Le jour, nous nous détestions. Quand nous nous voyions la journée, c'était plutôt du style :
« Alors, ton tour de passe passe ? Il va fonctionner quand ? J'veux un billet, moi ! »
Le tout en ricanant.
Et le soir, genre confidente. Très compliqué. Même s'il fallait faire attention à ce que l'on disait.

Ma vie n'était pas de tout repos. En plus, j'avais une descendance quelque part. Un jour, je retrouverais mon descendant. Et alors, à partir de là, ce serait de l'improvisation totale ...


Dernière édition par Ellana Caldin le Dim 14 Aoû - 10:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Dim 14 Aoû - 6:21



    MDR

    Bienvenue ma belle & bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Caldin

....x
....x
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 23
Localisation : Belgique *O*

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire
Citation →: « Comprendre n'est pas réagir mais ne faire qu'un. »
Relations →:

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Dim 14 Aoû - 6:41

    OK merci =p
    Je continue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Claveren

....
....
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 21

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire.
Citation →: It is easier to be wise for others than for ourselves.
Relations →:

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Dim 14 Aoû - 22:02

    PUISSANTE <3 Bienvenue sur le forum. 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Caldin

....x
....x
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 23
Localisation : Belgique *O*

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire
Citation →: « Comprendre n'est pas réagir mais ne faire qu'un. »
Relations →:

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Dim 14 Aoû - 22:33

Merci merciii ♥
Bon, j'ai fini je crois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: Ellana Caldin   Dim 14 Aoû - 22:44



    Validée
    N'oublie pas de te rescencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ellana Caldin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ellana Caldin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadows of Dawn  ::  :: I am, You are. :: You're welcome.-