“ Little Lullaby to my hears, Little Surnaturels run+
 

Partagez | 
 

 << Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons... >>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cameron Adams

....♠
....♠
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 19
Localisation : Là où je suis ? Devant mon PC. ;D

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Fear ♣
Citation →: >
Relations →:

MessageSujet: << Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons... >>   Dim 14 Aoû - 22:20

<< Ces pas qui me suivent , ces traces derrière moi qui ne sont pas miennes.
Qui es-tu ? Qui suis-je ? >>
Cameron & Elizabeth. ~



Chantonnant cet air envoutant , le regard perdu dans mon livre , j'avançais , lentement. Passant aux côtés du St James's Park , des bâtiments résidentiels et de rues un peu lugubre je ne détournait pas le regard. Rien ne pouvais me sortir de mes livres. J'ètais pourtant tout de même au aguets. Les vampires sont partout , près à se rassasié. Bon , le jour je ne dis pas , mais on ne sait jamais. J'avançais vers le trafalgar square , le son des fontaines qui s'écoulent m'apaisait , apaisant ainsi ces chants mystérieux qui me hantent. Le seul problème du fait d'être plongé ainsi dans mon livre est que je ne remarquais ni le sol , ni les alentours. En passant dasn le St James's Park des canards ce sont bizarement regroupé autour de moi , ne les voyant pas je fut une proie facile au bectage des me chaussures , mon jean un peu usé se fit troué , mais comme dans la lune , rien ne perturbais. J'avancais , chotant dans un ou deux canards au passage. Les joies de la lecture ! Celivre me faisait un peu froid dans le dos , je dois avoué. Il parlait de jeunes filles kidnapées et retenues prisonières , torture physique et mental étaient au rendez-vous.

Enfin arrivé je sus sortir le nez de mon livre et ouvrire les yeux sur les magnifiques fontaines alentours. J'allais prendre place au près d'une plus retirée de la population , plus calme. Mais , à nouveau plongée dans mon livre (Décidément je n'arrive pas à le lacher !) Voulant simplement m'assoir , je perdi l'équilibre , poussée vers la fontaine , dans un mouvement de panique je m'agripa à la première personne qui se présentait à moi , déséquilibrant la jeune fille avec moi. Toutes deux dans l'eau , on avait pas l'air fine. Mon livre était un peu... Trempé suite à la chute , mon t-shirt blanc prenait une drôle de teinte grisâtre. Enfin bon , assez d'inquiètude pour moi , je vais bien , mais j'avais emporté quelqu'un dans ma chute , maligne que je suis. Je me releva et tendis la main à le rouquine. Elle semblait allait bien , du moin je l'èspère.

_' Je suis vraiment désolée , jai voulu me ratrapper et je vous ai attrapée vous. ' Je parie qu'elle n'habite pas la porte à côté... Peut-être pourrais-je lui proposé de quoi se changer ? Ah quelle gourde. ' Si vous voulez , j'habite près de St James's Park , je peut vous proposé de quoi vous changer ? '

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-guerre-des-clans.com/
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: << Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons... >>   Lun 15 Aoû - 8:33







    Usurpateur, c'était le seul mot qui me venait à l'esprit pour décrire l'homme, la personne, que j'appréciais plus que tout, plus que ma propre vie. Pourtant un me levant je m'étais juré de ne pas penser à Valentin, ni à Arthur, ni à personne d'ailleurs. Mais la décision qu'avait pris Adam, notre chef, était des plus étrange. Mais peut m'importais désormais, j'avais réglé la moitié du problème et je m'arrêterai là, je ferais jamais le choix entre mes deux amis. Dans tous les cas je devais me rendre dans Trafalgar Square pour étudier le comportement des humains face à la tension qui montait entre les vampires et les enchanteurs, parce que finalement même les humains ressentent cette tension. J'étais la seule en mesure de dire si les humains la ressentaient ou non, il me suffisait d'être à côté d'eux et je ressentais ce qu'ils éprouvaient.

    Je me trainai dans le square, ne sachant que faire, que dire. J'aimerais être aux côtés d'Adam pour inventer un nouveau plan de guerre diabolique que l'on n'appliquera jamais réellement mais qui nous faisait toujours autant rire. Je m'assis sur les bords de la fontaine et je regardai un humain à mes côtés qui lisait le journal, la rubrique des faits divers et bien sûr son regard se posait sur un nouveau meurtre dans Oxford Street. Je lisais rapidement l'article, une jeune femme était morte dans une ruelle d'Oxford Street, vidée de son sang. Cela s'est passé pendant que j'étais sur les lieux ! Je sentais l'humain frissonner d'effrois et je ne pus m'empêcher de frissonner tout comme lui. Cela aurait pu être moi... Mais je fus subitement attiré vers l'arrière et je me retrouvais la tête dans la fontaine, trempée jusqu'aux os. Je levai ma tête et découvrit une jeune fille aussi trempée que moi.


    CAMERON – « Je suis vraiment désolée , jai voulu me ratrapper et je vous ai attrapée vous. »
    ELIZABETH – « Pas grave ! »

    Je riais subitement, contente d’avoir pu rendre ma journée quelque peu plus mouvementé et joyeuse. La jeune inconnue me tendit la main et me proposa d’aller chez elle pour nous changer. J’agrippai sa main pour sortir de l’eau et le contacte de velours m’indiqua que cette jeune fille n’était pas humain. Je la regardai en souriant et lui répondit pour n’éveiller aucuns soupçons.


    ELIZABETH – « Avec plaisir ! Je m’appelle Elizabeth et vous ? »



    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Adams

....♠
....♠
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 19
Localisation : Là où je suis ? Devant mon PC. ;D

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Fear ♣
Citation →: >
Relations →:

MessageSujet: Re: << Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons... >>   Mer 17 Aoû - 19:30

<<Parce qu'il en faut peu pour être heureux...
...il en faut très peu pour être malheureux. >>

_' Pas grave ! '

Elle riait visiblement , elle ne devait pas avoir eu mal , tant mieux. Soudain , une idée me frappa , enfn , une remarque. Sa peau était d'un pâle anormal , elle n'était pas commune. Qu'avait-elle de diffèrent ? Je ne préférais pas y penser. Je serrais le poing , cachant ainsi ma bague entre mes doigts serrés les uns sur les autres. A ma proposition elle eu un certain doute avant de me répondre.

_' Avec plaisir ! Je m'appelle Elizabeth et vous ? '

_' Cameron. Vous pouvez me tutoyez. '

Je lui fis un petit clin d'oeil amical avant de ramasser ce qu'il restait de mon livre. C'était pitoyable de voir un livre dans cet état là. Moi qui y faisait la plus grande attention , je serais montée dans une colère noire si ma nouvelle rencontre n'était pas à mes côtés. Ce n'était pas le moment. Je regardais le ciel , de peur que la nuit arrive. Oui oui , il était à peine passer midi , quelle imbécile que je fais. Anxieuse , j'aurais voulu savoir que le jeune fille n'avais pas remarquer mes yeux inquièts levés vers le ciel...

_' Suivez moi , c'est par là. '

Nous démarrions vers ma maison. J'étais plutôt contente d'avoir gagner assez d'argent que pour m'offrire une maison au près du St James's Park , j'y passais le plus clair de mon temps , mon ordi' portable sur les genoux. Après quelques tournants dans des ruelles , un passage par les canards destructeur de vêtements , je sortis mes clés dans un cliquetis bruyants. En ouvrant la porte je fis passé Elizabeth devant moi , signe de politesse. Je refermais la porte attendant le 'clic' de fermeture puis déposa mon livre sur une petite teble de salon qui se trouvais devant le canapé. Avant de faire faire le tour de quoi que soit je trouvais plus judicieux d'invité ma nouvelle connaissance à se changer.


_' La chambre est tout au fond , c'est la première porte après le petit couloir , vous ne pouvez pas la rater , je vous rejoint de suite. '

Je fis un geste en direction de la porte entrouverte et me dépécha de passer par la cuisine pour ouvrir la porte qui donnait sur le jardin de derrière. Deux nimaux se ruèrent sur moi , haha , que je les aimaient mes deux bestioles à poils. Et voilà , je vous présente mon chat et mon chien. Deux femelles , pour me soutenir dans tout les moments. Je rejoignit ensuite Elizabeth , et me dirgea vers mon armoire. Tout était ranger par sorte , je n'étais pas manique , non , loin de là , c'était juste une habitude , je savais au moin où était ranger quoi.

_' Bon , je vais te tutoyer aussi si cela ne te dérange pas. Viens près de moi , regarde ce qu'il te plait et enfile-le , tu devrais trouver ta taille. '

Je la laissa choisir , l'examinant , chacuns de ses gestes , chaques émotions visibles dans ses yeux. Je savais qu'elle avait une diffèrence , mais je ne préferais pas croire la première idée qui me venait en tête. Et puis , elle ne ferais rien , du moin , je le penses.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-guerre-des-clans.com/
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: << Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons... >>   Dim 28 Aoû - 9:43









    Ainsi elle s’appelait Cameron. Elle m’adressa un petit clin d’œil que je lui rendis avec un large sourire. J’essorais tant bien que mal mon t-shirt encore humide et remarquai que la jeune femme regardait anxieusement le ciel comme si elle redoutait quelque chose, moi-même je le regardais, peur d’avoir manqué quelque chose, mais non, le soleil brillait et c’était rare à Londres. Je suivais ma nouvelle rencontre, comme un stupide mouton suivrait le chien du troupeau. Je n’avais pas du tout peur, même si la technique de Cameron pouvait être un quelconque piège, j’avais confiance en elle et c’était même insensé. Nous passâmes par deux rues mais surtout par St James’s Park et ses inoubliables canards mangeur de pantalons, avides de chaire fraîche. Une fois arrivé à destination je remarquais que la jeune femme logeait dans un quartier chic

    CAMERON « - La chambre est tout au fond , c'est la première porte après le petit couloir , vous ne pouvez pas la rater , je vous rejoint de suite. »

    Je souris à Cameron et je dirigeai vers sa chambre, au fond comme elle le disait. J'entrais à l’intérieur et ne pus m'empêcher de tout étudier du regard. Ma chambre à moi c'était un vrai champ de bataille, mais la sienne était soigneusement rangée, composée d'un lit, d'une fenêtre, d'une armoire, enfin bref je ne vais pas m'étaler sur cents lignes, il y avait tout ce dont à besoin une chambre. Je m'avançais vers l'armoire et Cameron me rejoignit bien rapidement. Elle me proposa de choisir ce que je voulais, et je m’exécutai. J'ouvris la grande armoire et regardai rapidement de quoi elle était composée. Je ne m'attardais pas et choisis une robe blanche à pois multicolores avec une ceinture rouge en tissu. Elle était parfaite. J'ôtais mon t-shirt, bon après tout Cameron était une fille aussi et c'est comme dans les vestiaires de sport. J'enfilai la robe et enlevai ensuite mon short trempé et allai poser le tout au bord de la fenêtre. Je tournai vers la jeune femme et lui dis.

    ELIZABETH « - C'est vraiment très gentil à toi, merci beaucoup ! »


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Adams

....♠
....♠
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 19
Localisation : Là où je suis ? Devant mon PC. ;D

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Fear ♣
Citation →: >
Relations →:

MessageSujet: Re: << Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons... >>   Sam 8 Oct - 3:19

<< Même les âmes ne sont jamais vraiment perdues. >>



Elisabeth s'empara rapidement d'une simple robe à pois ainsi que d'une ceinture de tissu rouge. Pour ma part je pris un jean moulant e un t-shirt blanc muni de quelques insciprtion de si et de là. Entre filles , pas de "complexes". Nous nous changâmes toutes les deux. Je la regardais du coin de l'oeil. Devais-je me méfié ? Non , je ne penses pas. Je jetta un coup d'oeil furtif à ma montre vert pomme. La nuit se dessinerais bientôt sur le jour. Que'étais-je censée faire ? Je ne voulais pas la mettre à la porte , et ne pouvais pas. J'avais envie d'une amitié , peut-être ceci en étais-ce le début , ou du moin je l'èspère. Bon , il n'est même pas encore quatre heures , c'est vrai , mais après... Allez , il est 13h25 , on à le temps de parler un peu , faire conaissance et peut-être qu'elle partira d'elle même. Je verrais.

-' C'est vraiment très gentil à toi, merci beaucoup ! '

-' Mais de rien , c'est avec plaisir ! ... Tu veux boire quelque chose ? Ou manger un petit truc ? Tu peux rester un peu si tu veux.

Je posa mais affaires à côté de siennes en attendant sa réponse. Je pris mon livre que j'avais poser sur mon lit entre temps du changement. Il avait bien pris l'eau , quel gâchis. Il va falloir que je m'entraine à être moin maladroite à l'avenir. Je releva la tête vers mon invitée , un sourir au lèvres. Vrai ou faux ? Je penses qu'au fond il est vrai. Oui , il l'est. Rencontré des gens , on le fait tout les jours , les bousculer , une fois par mois , trouvé l'amitié , la vraie , la perle rare , 1 fois par vie. Comme quoi. Et si j'arrivais à trouver cette perle rare ? Enfin bon , ne pas s'imaginer ce qui n'est pas encore. En plongant mes yeux au plus profond des sien je voyait encore cette chose mystérieuse qui tournait autour de la jeune fille. Une chose secrète , voilée , cachée. Je sais que Londres est peuplé de personalitées diffèrentes , plus mystiques que l'ont pourrait croire même. Comme moi par exemple. Même si je sais que je ne suis pas seule j'ai tendance à en douter parfois. Dis minutes à pensé. C'est fou ce que je peux causer à l'intèrieure de moi même.

La demoiselle semblait pensive elle aussi. Avait-ele des contrainte s à resté ici ? Possible. Je déterra mon regard du sien , et baissa les yeux vers mes mains. Un joli vernis rouge-rose décorait mes ongles et un numéro de référence de bibliothèque était noté en mauve au travers de ma paume. Je devrais le comandé sur Internet. Je voualsi lire le dernier Harry Potter histoire de continuer la série. J'apprécie les écrits de J.K. , elle à une belle plume. Mais je préfère les films. Moi qui aime pourtant plus les livres d'habitude car je laisse libre court à mon imagination d'enfant. Elisabeth sembla enfin s'être décidée.

<< Même dans ces yeux je voyais quelque chose. Quelque chose qui la rendait encore plus belle , plus élégante. Quelque chose... Mais quoi ? >>


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-guerre-des-clans.com/
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: << Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons... >>   Lun 24 Oct - 6:43








    Manger ? Boire ? OMG, ais-je bien entendu ? Si je touchais à son frigo, la pauvre n’aurait plus rien à manger en l’espace de deux secondes, la videuse de bouffe professionnelle c’est – malheureusement – bien moi ! Je restais muette un instant, histoire de ne pas répondre une connerie du genre ‘oh ouais, en plus mon ventre cri famine’. Ma ‘copine’ – oui je vis dans mon monde étrange où tout le monde c’est mes copains – encra son regard dans le mien, cherchant surement quelque chose qui pourrait lui indiquer ma race, car j’en suis certaine, elle avait un doute. Je cherchais également en elle, me concentrant sur mes dons d’empathie, ressentant légèrement un côté sauvage, animal, mais également un côté sensuel et gracieux. Peut-être était-elle un loup-garou. Mais oui Eliz’, tout à fait, un loup sensuel et gracieux. C’était une fear alors ! N’importe quoi, je m’inquiète vraiment pour rien en ce moment. La jeune fille baissa son regard et je décidai que c’était le bon moment pour répondre :

    ELIZABETH « - Avec plaisir, je meurs de faim !»

    Et ce accompagné d’un grand sourire. Je ressentais tout de même quelque chose de pas normal venant du corps de Cameron, comme un sentiment d’appréhension, ressentait-elle quelque chose ? Une crainte quelconque ? Peut importe, pas le temps de réfléchir, maintenant c’est mon estomac qui commande alors hors de question de se laisser déconcentrer par des questions débiles et utiles. Je suivis la jeune femme jusqu’à la cuisine, suivis est un bien grand mot vu que c’est moi qui est ouvert la marche en trottant vers son frigo. Je pris place sur une chaise, histoire de rester polie jusqu’au bout et reluquais le frigo avec envie, je m’imaginais déjà une montagne de biscuits, des bonbons, du soda … Paris combien que je vais me retrouver avec du Jell-O Pudding.



    Spoiler:
     

_________________

    IL N'Y A QU'UNE FAÇON D'ÊTRE AIME, AIMER D'AVANTAGENous vivons dans un monde entouré par les flammes ardentes de la haine, embrasées par l’amour et soufflées par le vent. Nul ne peut éteindre les flammes du destin, celles que j’ai fait jaillir de mes mains dans un élan de colère, c’est alors que nous nous devons de plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: << Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons... >>   

Revenir en haut Aller en bas
 

<< Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons... >>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadows of Dawn  ::  :: Les Rues :: Trafalgar Square-