“ Little Lullaby to my hears, Little Surnaturels run+
 

Partagez | 
 

 When the sun goes down. [alex'&eliz']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Claveren

....
....
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 21

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire.
Citation →: It is easier to be wise for others than for ourselves.
Relations →:

MessageSujet: When the sun goes down. [alex'&eliz']   Dim 14 Aoû - 22:43

When the sun goes down.
[clicckk]


    Il faisait nuit sur la ville de Londres et les bruits des voitures au lointain devenait de plus en plus silencieux. Un jeune homme venait de se lever de son lit et marcha vers sa salle de bain pour se jeter dans la face un peu d’eau, histoire de le réveiller. Il se regarda dans le miroir une fois et sourit, ses crocs pointus se découvrant. Oui, il avait le choix de se réveiller la nuit ou le jour mai aujourd’hui, il était trop flemmard d’aller travailler ou encore aller en cours à l’université de Londres. Il retourna dans sa chambre puis cherchait dans son placard pour un T-shirt bleu pale et enlevait celle qu’il portait qui devait être sale, et mis l’autre puis d’un simple mouvement, il était sorti de sa chambre et descendit les escaliers du manoir puis sortit dans la nuit noire. Les yeux rouges, le jeune homme serra la mâchoire quand la douleur se propageait dans son corps. Il pouvait chasser dans la journée aussi, puisque chaque vampire avait un tatouage en forme de triangle symbolisant leur clan imprimé pour chaque vampire, quelque part différent sur leur corps. Le tatouage aussi leur permettait de s’aventurer dans la lumière du jour, et dans le cas de Alex’, son tatouage se trouvait sur son dos, près de son épaule gauche.

    Les lumières des boutiques dans Oxford Street détruisait les ombres des ténèbres tendit que plusieurs gens se promenaient dans le cœur des rues, achetant des choses, regardant tout simplement les choses dans les vitrines en bavant, n’ayant pas assez d’argent pour acheter. Le vampire se promenait dans la foule, regardant les gens passer sans trop y prêter attention. Il s’ennuyait beaucoup et il ne savait pas quoi faire. C’est alors qu’il fit une jeune fille tourné dans une allée sombre et le visage du jeune brun s’éclairait. Il la suivait, fixant sa gorge. Ses pas ne faisaient aucun bruit alors la jeune fille fut surpris quand ses bras se refermaient sur elle. Il lui murmurait des mots doux à l’oreille, essayant de la clamer et après quelques secondes, il eut l’effet voulu mais il ne la lâchait pas pour autant. C’est alors qu’il la regarda et lui murmurait encore des mots doux avant de l’embrasser tendrement. La jeune fille, un peu confuse, fut prise dans la partie et rendit ses baisers. Alors qu’il continuait, sa bouche descendait vers sa cou tandis qu’il embrassait chaque parcelle de sa peau. Ses yeux rouges deviennent encore plus rougeâtres qu’avant et même avant que la jeune fille ne s’en rend compte, il la mordu d’un coup, plantant ses crocs dans sa chair et bouchant son sang. Quand il s’est assez nourrit, il la lâcha et partit, laissant la jeune fille dans les pommes au bon milieu de la ruelle sombre.

    Il contournait quelques rues et s’arrêtait. Devant lui se trouvait une visage familière qu’il connaissait trop bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: When the sun goes down. [alex'&eliz']   Dim 14 Aoû - 23:07







    Ce soir j'allais sortir ! Où je ne sais pas encore mais j'allais sortir. Je comptais bien croiser Arthur dans la rue, et je savais exactement dans laquelle chercher. Mais j'avais surtout très envie d'aller danser, et là-bas j'étais quasiment sûre d'y trouver Angine, la soeur de mon meilleur ami Valentin. Je me levai de mon lit, fermant mon ordinateur portable et ouvris mon armoire pour choisir une tenue approprié à mon projet de soirée. Hum, si je croisais Arthur j'allais certainement partir en boîte de nuit avec lui, alors pas besoin d'en faire de trop sinon il va encore s'emporter dès qu'un mec s'approchera de trop. C'est ça que j'aime chez mon ancien capitaine de troupes, il joue son rôle parfaitement bien et le prend très à coeur même en dehors du clan. Je décidai de porter une robe noire un peu courte qui m'arrivait à la moitié des cuisses, je laissais mes cheveux roux détachés et me maquilla légèrement les yeux pour pouvoir mettre un rouge lèvre carmin. Je me regardai dans le miroir rapidement et sourie à mon reflet, je me trouvai plutôt pas mal. J'enfilai mes chaussures à talons et une légère veste brune et sortie de chez moi.

    Je pris le subway, la flemme de marcher à vrai dire, et je descendis à la station qui menait dans Oxford Street. Il me suffisait que longer la rue et j'arrivais chez Arthur. Mais, durant ma route, je ne pus m'empêcher de regarder les nombreuses vitrines, toutes aussi belles les unes que les autres. Je m'arrêtai devant une en particulier, regardant un sublime manteau d'automne, mais lorsque les yeux descendirent sur le prix, je lâchai une grimace et tournai violemment ma tête pour poursuivre ma route. Je regardai vaguement les passants, ou cas où je croiserais quelqu'un de mon entourage, mais j'étais sûre de ne jamais croiser Valentin ici ni même sa soeur. Je m'attardai de nouveau devant une vitrine qui n'était pas aussi hors de prix que la précédente et je me promis de repasser dans quelques jours pour me procurer ce manteau qui était d'un prix bien plus raisonnable. Je continuai donc ma route, vers l'aventure si je puis dire, et observai autour de moi. Je marchai relativement vite, j'étais plutôt pressée d'arriver à destination parce que je m'engageais vers une ruelle plutôt sombre. Je longeais cette rue, m'apprêtant à quitter Oxford Street pour aller voir mon ami mais je reconnu un visage trop familier parmi la foule. Je souris et courus vers cet homme pour me jeter dans ses bras. Voilà ce que ça fait lorsque toute sa famille est morte et qu'il ne nous reste qu'un cousin.


    ELIZABETH - « Alex ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Claveren

....
....
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 21

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire.
Citation →: It is easier to be wise for others than for ourselves.
Relations →:

MessageSujet: Re: When the sun goes down. [alex'&eliz']   Mar 16 Aoû - 22:58


    Elizabeth était ma cousine, mais pas le dernier membre de la famille qu’il me restait comparé a elle. On s’était rencontré il y’a plus d’une dizaine d’année quand elle était encore qu’une petite fille de dix ans, moi le même qu’aujourd’hui. C’était quelques mois âpres l’explosion qui s’était passée chez elle et je m’étais rendue chez son père pour offrir mes condoléances. Mais même pendant ce temps, les conflits entre clans étaient périlleux et sa famille était des enchanteurs et moi un vampire donc cette visite n’était pas des plus plaisants si je puisse dire. Son père m’a renvoyé dehors tout de suite après que j’ai dis bonjour a la petite fille mais je reviens tous les ans et l’emmenait au parc en secret après ses cours. Aujourd’hui, elle est toujours ma chère et tendre cousine mais aussi une de mes ennemies, puisque nous sommes de clan opposé.

    Je la serrai fort dans mes bras et fixais son visage ovale et ses cheveux roux sur les contours avant de la relâcher. Elle était très belle et son beau chevalier servant Valentin me haïssait pour le lui enlever presque tout le temps. Je souris à mon tour et essuyais avec ma main la dernière tache de sang qui tachait mon visage. Je me demande ce qu’elle fait ici, elle doit surement rencontrer quelques amies dans un lieu non loin d’ici.

    - Elizabeth, dis-je d’une voix réjouis. Qu’est-ce que tu fais ici ?

    Je fixais la foule autour de moi, il se faisait tard et le monde commençait doucement a se disperser pour rentrer chez eux, d’autres comme des jeunes filles habillées que trop bien se rendant au clubs et bars. Une des jeunes filles passant avec un groupe me souriait et pendant un moment, je pensais sérieusement la suivre et aller m’amuser. Mais mon regard se reposait quelques instants plus tard sur ma cousine, attendant sa réponse. Ca faisait bizarre de savoir qu’elle n’est plus la petite fille que je connaissais. Je me demande comment va son père, la dernière fois que je l’avais vu c’est quand j’avais découvert l’existence de Elizabeth, ou plutôt je l’avais rencontré pour la première fois. Je mis mes mains dans la poche et regardait les gens passer, fixant plutôt leur cou, mais je n’y peux rien non plus, hein. Je n’avais rien d’autre a faire non plus donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: When the sun goes down. [alex'&eliz']   Lun 29 Aoû - 10:19







    Le sourire jusqu’aux oreilles, je regardais mon cousin qui malheureusement s’essuyait les dernières tâches de sang qui souillaient son visage angélique, un des plus grands défauts d’Alex, c’est bien sûr son vampirisme. Je pensais pouvoir m’y faire un jour, mais même au fil des années j’ai toujours autant de mal à voir ce sang dégouliner de ses lèvres. Même si mon cousin semblait réjouis à l’idée de me revoir enfin, je savais que quand quelques heures nous allions de nouveau nous faire la guerre même si j’avais fait la promesse de ne jamais m’attaquer littéralement à mon cousin. Il me demanda ce que je faisais ici tout en regardant la foule d’un air très gourmand. Je croisais mes bras et hésitai à répondre, je n’allais surement pas mentionner Valentin et Arthur encore moins.

    ELIZABETH - « Oh, je ne vais nulle part… Je comptai aller en boîte pour voir si mes amis étaient là-bas, même si j’en doute. Et toi, qu’est ce qui t’amènes à Oxford Street ? »

    Il était rare de croiser un vampire dans sa rue, tout simplement parce qu’Adam habitait à un bout et Arthur à l’autre bout, ce qui rendait cette rue extrêmement dangereuse pour nos petits amis à têtes blanches. Enfin bref, je tirai quelque peu sur ma robe pour la redescendre tout en regardant les passants, comme si j’allais croiser quelqu’un par miracle. Il faut dire que la situation était embarrassante, je n’avais pas vu mon cher cousin depuis des années et en plus il était dans le clan de nos pires ennemis, il y a de quoi se poser des questions et se sentir gêné…


    Spoiler:
     


_________________

    IL N'Y A QU'UNE FAÇON D'ÊTRE AIME, AIMER D'AVANTAGENous vivons dans un monde entouré par les flammes ardentes de la haine, embrasées par l’amour et soufflées par le vent. Nul ne peut éteindre les flammes du destin, celles que j’ai fait jaillir de mes mains dans un élan de colère, c’est alors que nous nous devons de plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Claveren

....
....
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 21

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire.
Citation →: It is easier to be wise for others than for ourselves.
Relations →:

MessageSujet: Re: When the sun goes down. [alex'&eliz']   Lun 31 Oct - 22:08

    Même si cela faisait vraiment longtemps que le vampire n’avait pas vu sa chère et tendre cousine, il se sentit mal à l’aise d’être ici. En tant que chef des vampires, il n’était pas censé parler aux enchanteurs même si un membre est membre de sa famille, en quelque sort. Alexander regardait autour de lui. Qui savait ce qu’ils étaient réellement ? La jeune fille là-bas entrain de rire avec ses amies pouvait être une fear. Ce vieux monsieur de soixante ans pouvait être un vampire solitaire, ayant décidé de vivre seul. Il avait toujours grandit avec cette sensation d’être toujours observé par quelqu’un et en avait donc l’habitude, cela le gênait quand il était plus jeune mais après plusieurs années, il s’était finalement habitué.

    « Oh, je ne vais nulle part… Je comptai aller en boîte pour voir si mes amis étaient là-bas, même si j’en doute. Et toi, qu’est ce qui t’amènes à Oxford Street ? »

    Aller en boite était une des seules choses que les gens faisaient à Oxford Road dans la nuit, tous les magasins étaient fermés et la plupart des gens se mettaient en ligne devant les boites. Plusieurs évènements étaient organisés dehors vers la grande place au cours de l’année et l’endroit était devenu très fameux pour son humeur de fête. Elizabeth regardait autour d’elle et avait l’air d’être gêné, le jeune vampire l’avait remarqué mais ne dit rien, il comprenait sa situation. Et puis, c’était à son tour d’être gêné. Il ne savait pas trop quoi dire ni ce qu’il devait faire et sa gorge recommençait à le bruler un peu. Il ne s’était pas nourrit depuis si longtemps que même un seul corps ne suffisait pas. Il se mordit la lèvre intérieure, l’aidant un peu avec la douleur de la soif. C’est alors qu’il réalisait que sa cousine lui avait posé une question.

      - Mmm .. rien de spécial, je me balade juste comme ça, fallait que je prenne un peu l’air.


    C’est vrai que cela faisait plusieurs jours qu’il n’était pas sorti de la ville lugubre qui appartenait aux vampires. Il avait perdu le fil du temps pendant qu’il s’occupait des plusieurs tâches administratives. Des fois il regrettait d’être chef mais en fin de compte, il aimait bien le job et les autres membres du groupe comptaient sur lui.

      - Alors, comment tu vas ? ca fait si longtemps que je n’ai pas entendu des nouvelles de ta part.


_________________
ALEXANDER CLAVEREN.
[the vamp' in town]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: When the sun goes down. [alex'&eliz']   Sam 12 Nov - 0:47







    Ha, pas de miracles, j’aurais au moins essayé. Alex me répondit qu’il se baladait juste pour prendre l’air, histoire de chasser j’imagine. Je percevais le mensonge d’Alex et je ressentais étrangement une nouvelle sensation, ma gorge me brûlait, comme si j’étais malade, j’avais envie de me jeter sur le cou du premier passant. J’ouvris grand mes yeux, c’était surement ce que ressentais mon cousin, il n’y avait pas d’autres explications valables, enfin je l’espère. Je daignais répondre à la question d’Alex, je ne savais pas trop répondre, j’avais tellement de choses à lui raconter que j’avais peur d’oublier la moitié et de ne rien raconter au final.

    ELIZABETH - « Heu… bah… Ouais ça va, ça va toujours, tu me connais, mais j’ai tellement de trucs à te raconter, les études, les amours, les amis, la vie, fin bref tu vois… »

    Les études, j’ai failli me prendre une gamelle phénoménale au concours mais je me suis rattrapé de justesse, les amours laisse tomber c’est l’horreur je vais sombrer dans la déprime si je continue comme ça, les amis j’en ai pas et la vie c’est difficile, mais j’avais tout de même plein de chose à raconter, et j’imagine que lui aussi. Il doit bien avec une petite amie, avec la tête qu’il a, il est peut-être même fiancé, quoi que, il me l’aurait dit je pense, il a un téléphone, il sait comment ça marche. Je passais ma main dans mes cheveux et me léchai machinalement les lèvres, mauvais tic, et dit brusquement.

    ELIZABETH - « Ça te dit un café ? Comme ça je pourrais te raconter ma vie, je suis sûre que toi tu as pleins de trucs à me dire, en plus je connais une cafeteria qui est ouverte la nuit. A moins que tu n’aies pas le temps. »

    Dans l’emportement j’avais attrapé la manche de mon cousin et l’avait tiré dans la rue. Je crois que ça me faisait du bien de savoir que j’étais avec mon cousin, qu’il allait m’écouter, peut-être même m’aider avec mes problèmes. Je le considère comme mon frère, celui que je n’ai jamais eu. Comme je m’en veux, je pourrais aller le voir tous les jours, sauf que je suis une enchanteresse et que les vampires ne m’apprécient pas trop même s’ils m’offrent un traitement de faveur parce que je suis la cousine de leur chef suprême. Dans mon élan j’avais guidé Alexander jusqu’au café, je m’arrêtais devant la porte et hésitai, je préférai attendre une réponse de sa part.


    Spoiler:
     


_________________

    IL N'Y A QU'UNE FAÇON D'ÊTRE AIME, AIMER D'AVANTAGENous vivons dans un monde entouré par les flammes ardentes de la haine, embrasées par l’amour et soufflées par le vent. Nul ne peut éteindre les flammes du destin, celles que j’ai fait jaillir de mes mains dans un élan de colère, c’est alors que nous nous devons de plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Claveren

....
....
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 21

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire.
Citation →: It is easier to be wise for others than for ourselves.
Relations →:

MessageSujet: Re: When the sun goes down. [alex'&eliz']   Dim 20 Nov - 22:22

    « Heu… bah… Ouais ça va, ça va toujours, tu me connais, mais j’ai tellement de trucs à te raconter, les études, les amours, les amis, la vie, fin bref tu vois… »

    Alex sourit. Lui, n’avait pas grand-chose à dire en fait. Elizabeth avait une vie, elle était enchanteresse et allait à l’école, avait des amies humains et bien sûr, aimait quelqu’un surement. Au cours de sa vie, Alex avait eu plusieurs petites amies mais elles étaient tous humaines et ne restaient jamais très longtemps dans le paysage. C’était sa le seul problème d’être un vampire. Ils sont obligés d’errer sur la planète pendant plusieurs siècles et pour seul compagnie les autres vampires de leur clan. Alexander avait essayé de s’attacher à une des vampires de son clan mais ça ne marcha jamais, il avait toujours un œil sur une humaine, jamais de vampire. Des fois, il allait au lycée juste pour s’amuser un peu, sortir et faire de nouveaux rencontres au lieu de se terrer dans le petit village que servait de refuge aux vampires, mais il était toujours obligé d’aller chasser tôt le matin avant d’y aller, sinon il ne supporterait pas la vue des cous, enfin vous savez comment c’est. Il se demandait si sa petite cousine avait un petit ami, elle n’était pas obligée de lui dire sa vie. Elizabeth passa sa main dans ses cheveux et se léchait ses lèvres. Alex sentit ses canines s’enfoncer dans sa langue, regrettant soudain de n’être pas allé chasser un peu plus. Mais il ne s’était pas attendu a rencontrer sa cousine en plein milieu de la nuit donc.

    « Ça te dit un café ? Comme ça je pourrais te raconter ma vie, je suis sûre que toi tu as pleins de trucs à me dire, en plus je connais une cafeteria qui est ouverte la nuit. A moins que tu n’aies pas le temps. »

    Sans même attendre sa réponse, Elizabeth le prit par la manche et le tira dans la rue derrière elle. Ils s’arrêtaient devant le café donc avait parlée Eliz’ puis elle attendait devant la porte, comme si elle hésitait. Alex s’avançait devant elle et lui ouvrit la porte, lui indiquant avec la tête de rentrer. A l’intérieur, il faisait chaud et l’ambiance était calme, presque réconfortant. Il regardait autour de lui et marchait vers une table du fond ou il s’assit. Puis il attendit que Eliz’ s’assoit pour commander quelque chose. Il se sentait bien ici, avec sa cousine. Cela faisait longtemps qu’il n’avait plus ressenti ce sentiment de bonheur.

_________________
ALEXANDER CLAVEREN.
[the vamp' in town]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: When the sun goes down. [alex'&eliz']   

Revenir en haut Aller en bas
 

When the sun goes down. [alex'&eliz']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadows of Dawn  ::  :: Les Rues :: Oxford Street-