“ Little Lullaby to my hears, Little Surnaturels run+
 

Partagez | 
 

 Valentin MacGray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentin MacGray

....♥
....♥
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur
Citation →: Il y a les sourires forts et ceux qui se dessinent pour masquer la douleur.
Relations →:

MessageSujet: Valentin MacGray   Sam 29 Oct - 9:09




Valentin MacGray

« Il y a les sourires forts qui ont tout affronté et ceux qui se dessinent pour masquer la douleur. »




→ FICHE ←

Nom & Prénom(s): MacGray, Valentin.
Âge: 21 ans.
Date de Naissance: 14 avril.
Nationalité: Anglais.
Race: Enchanteur (Empathie et aérokynésie).
Métier: Psychologue.





→ CARACTERE←
Valentin, c’est ce genre de garçon à qui tout réussi, du moins en apparence : beau, intelligent, ouvert, amusant, aussi sympathique qu’il est charmant, plus d’une fille a affirmé qu’il était l’homme parfait. Nous sommes bien entendu loin de la vérité, mais il est indéniable que ce garçon possède un cœur en or. Doux, calme, gentil, sympathique, il s’énerve rarement et aura toujours une oreille attentive pour ceux qui le demande. On dit de ses conseils qu’ils sont avisés, et à juste titre ; il cherche à aider les autres pour le mieux et envisagera toujours la meilleure solution, dans la mesure du possible.

Sa gentillesse, il l’offre sans retour. D’un naturel aimant et bienveillant, c’est le bonheur des autres qu’il cherche avant tout, oubliant parfois le sien. Si sa fureur est rare, il faut toutefois y prendre garde, car les gens les plus calmes sont souvent les plus dangereux lorsqu’ils explosent. Lorsque Valentin se laisse envahir par la colère, il se montre particulièrement violent, aussi bien physiquement que verbalement, et il n’est pas rare qu’il finisse par blesser les autres autant que lui-même. Bien heureusement, il se maîtrise la plupart du temps et se contente de répondre sèchement aux remarques trop provocatrices.

Si Valentin est poli et courtois, c’est parce qu’on l’a bien élevé, et dans son éducation, on lui a aussi appris la franchise. Sincère, il préfère dire ce qu’il pense vraiment. Il déteste mentir, et lorsqu’il y songe, il a tendance à se sentir coupable. Bien entendu, il lui est déjà arrivé de ne pas être honnête, mais il n’aime vraiment pas ce comportement qu’il juge lâche, même s’il est le premier à user de cette couardise. Valentin est un garçon très souriant. Mais il y a les sourires forts qui ont tout affronté et ceux qui se dessinent pour masquer la douleur …

Le garçon fait preuve d’une grande curiosité, ce qui le met parfois dans des situations peu enviables. Autant il apprécie de plonger le nez dans un bon bouquin pour en apprendre plus sur les constellations, autant il apprécie particulièrement mettre son nez là où il ne faut pas. Généralement, quand on fait face à plus grand et plus fort que soi, on fuit. A toute jambe. Malheureusement, l’option « survie » n’est pas toujours au point, et flanche généralement quand il ne le faut pas. Par exemple, lorsque le très imposant grand-frère de la gamine qui a embêté la petite-sœur de votre meilleure amie vient vous poutrer en beauté parce que vous avez demandé à ladite fillette si elle avait vraiment volé la poupée de la jolie Susanne. Généralement, dans ces cas-là, vous vous préparez à méchamment déguster.

Valentin est assez possessif avec les autres. D’un naturel assez jaloux, il accepte difficilement qu’on lui tourne le dos. Pas qu’il se pense plus intéressant que les autres, mais il est dans son caractère de ne pas du tout aimer la trahison, et pour lui, abandonner quelqu’un, c’est très justement le trahir. S’il tolère beaucoup de chose, cela ne fait pas de lui la bonne poire de service qui dit amen à tout.

Très modeste, il se met peu en avant bien qu’ayant conscience de son potentiel et de ses avantages. Préférant rester discret, il aura plutôt tendance à valoriser les autres qu’à se montrer supérieur. Le jeune homme se révèle être un bon diplomate, capable de trouver les mots justes et de s’accommoder à nombre de situations. Doté d’un bon sang-froid, il sait réfléchir vite et efficacement même sous le stress, bien qu’il ai comme tout le monde ses limites, et que face à une trop grande pression, il s’effondre littéralement.

Valentin ne montre jamais ses faiblesses, ses peines, sa douleur. Si son visage et ses yeux reflètent le rire et la bonne humeur, c’est tout au fond de son cœur qu’il enferme ses angoisses et sa peine grandissante. S’il doit pleurer, c’est seul, là où personne ne pourra le surprendre. Il affiche en permanence ce sourire rassurant qu’il offre aux autres avec un naturel déconcertant, même lorsqu’il pleut à l’intérieur. Valentin est un menteur, il le sait, mais parfois, mentir aux autres, c’est mentir à soi-même, et fuir la vérité est tellement plus rassurant que d’affronter ses problèmes ...




→ STORY←
Il y avait quelque chose d’anormal chez cet enfant. Trop doué, trop mignon, trop parfait. Madame MacGray était fière au fond d’elle quand les autres mères lui disaient : « Valentin est tellement adorable ! ». Qui n’aurait pas aimé avoir ce petit ange pour fils ? Souriant, amical, sage, intelligent et gentil comme tout. Le genre de petit docile qui dit « merci » de sa petite voix timide, très poliment. « Il est tellement chou ! », avec sa bouille enfantine et insouciante. « Un vrai trésor, ce que j’aimerais que le mien soit pareil … », tant il était calme, si peu turbulent en comparaison des autres enfants.

Valentin s’ennuyait en classe. La maîtresse le disait souvent à ses parents : « Votre fils est un véritable surdoué, il devrait passer une classe ». Valentin ne savait pas vraiment pourquoi il était « surdoué ». Certes il avait appris à compter très jeune et savait lire avant tous ses camarades, mais était-ce un mal ? En plus, son papa et sa maman semblaient très contents. Alors finalement, ce n’était peut-être pas si mauvais que ça, d’être « surdoué ».

Pourtant ses copains ne le voyaient pas d’un très bon œil : Valentin était toujours premier, partout. C’était sa rédaction que le maître lisait toujours, sa feuille de calcul mentale que le professeur prenait pour exemple. C’est dur en primaire de se faire pointer du doigt par tous ses amis, qui vous regardent avec insistance. Les autres n’aimaient pas vraiment qu’il soit le meilleur dans tous les domaines, le chouchou des professeurs, celui à qui on pardonne tout avec son sourire d’ange un peu timide et son cerveau de petit génie. Alors Valentin était souvent seul. Dans le fond, il aurait préféré être celui qui voit le « surdoué » sauter les classes, à jalouser cet inconnu si brillant …

C’est à quatorze ans qu’il entra au lycée. La seconde fut une année difficile pour lui, d’un point de vue psychologique : il y avait toujours quelques petits voyous pour l’attendre à la sortie des cours et se moquer de lui, et parfois même le violenter. Valentin avait l’habitude d’être un peu malmené, mais il ne disait rien. Il valait mieux se taire. Prendre sur lui. Cacher sa souffrance et son humiliation derrière un radieux sourire innocent.

Un jour sa mère décida de venir chercher son fils à la sortie du lycée. Valentin angoissait un peu à cette idée, mais il ne devait pas le montrer. Il fut étonné de voir que sa mère le suivait de près, inquiète, aux aguets. Finalement, peut-être avait-elle remarqué que tout n’allait pas aussi bien qu’il essayait de le faire croire ? Le garçon lâcha un léger soupir, et murmura à l’adresse de sa mère :

- C’est bon maman. Ne t’en fais pas.

Mais non, elle avait tout à fait raison de s’inquiéter. Alors qu’ils empruntaient ce chemin que Valentin connaissait par cœur pour rentrer à la maison, il comprit qu’ils étaient suivis. Des individus étranges, comme des ombres insidieuses, martelaient le bitume de leurs pas dans leur dos. Valentin commença à ressentir la peur de sa mère. Il fallait fuir. Où, comment ? Il ne savait pas vraiment, mais il y avait ce besoin urgent, cet instinct qui criait au fond de lui : « Fuis ! Fuis ! Sauve-toi ! ». Il haletait aussi sûrement que sa mère était au bord des larmes, et ils accéléraient l’allure autant que possible. Ne pas courir. Fuir. Juste fuir dans le silence, au détour d’une rue, là où personne ne pourrait les voir.

- Hé pétasse, t’es pas de service à cette heure-ci ? Attends-nous !

Sa mère était peut-être prise pour sa sœur tant elle était belle. Grossière erreur. Le cœur de Valentin manqua un battement ; qu’allait-il arriver maintenant ? Il se sentait piégé, étouffé, et l’angoisse submergeait ses pensées. Il avait du mal à respirer. Comme un petit garçon, il mourrait d’envie de gémir dans les bras de sa mère : « J’ai peur, protège-moi des méchants là-bas ! ». Alors que leurs agresseurs se rapprochaient, Valentin sentit une main inconnue gifler sa joue.

Il était tombé contre un mur, entre deux poubelles. Sa tête s’était cognée contre la bâtisse à laquelle il était adossé. Il avait mal. Ce même instinct lui hurlait toujours de fuir, et à cette pensée plus forte que les autres vint se glisser l’urgence de fermer les yeux, se détourner de cette scène, partir à toutes jambes, mais quelque chose en lui le clouait sur place. Trop terrifié pour bouger sa carcasse tremblante, trop dépassé par les évènements pour s’empêcher de voir sa mère se faire violée, puis tuée, sous ses yeux d’enfant paniqué. De ce sinistre évènement, Valentin garde un profond traumatisme. Persuadé que tout est de sa faute, il revoit sans cesse dans ses cauchemars sa mère lui murmurer ses derniers mots.

« Je t’aime, mon chéri. »

Valentin a couru, hurlé, aussi loin et aussi fort qu’il le pouvait. Il ne retenait plus ses larmes, sa frayeur, appelant à l’aide autant que ses poumons meurtris le lui permettaient. Un passant alerté prit son téléphone et appela la police, puis une ambulance. Mais c’était trop tard, et plus jamais le « surdoué » ne reverrait le superbe sourire de sa précieuse maman. Le garçon s’en voulait d’avantage encore qu’il avait une petite sœur, à laquelle il tenait énormément. La pauvre petite fut choquée du meurtre de la jeune femme, et ça, Valentin ne se le pardonnerait jamais. S’il avait été plus bête, plus fort, rien ne serait arrivé. C’était une certitude.

Le garçon devint le plus jeune psychologue d’Angleterre, grâce à son intelligence, ses classes sautées, les séances qu’il suivait autrefois et ce rôle qu’il jouait déjà enfant auprès de sa protégée. « Petite princesse », c’était ainsi qu’il appelait toujours sa sœur. Valentin avait voulu être un grand-frère modèle, et finalement, il s’avérait être la cause de toute sa souffrance. A cette époque, l’adolescent n’avait pas eut le droit de pleurer. Il devait être fort pour sa cadette. S’il se laissait aller aux larmes, alors il ne serait qu’un faible, un incapable. Alors Valentin souriait. Il souriait toujours.

A ses dix-neuf ans, ce fut son père qui perdit la vie. Il était tout simplement là au mauvais endroit et au mauvais moment. C’était à l’approche de Noël, alors qu’il rayonnait à l’idée d’aller acheter les cadeaux de ses enfants. Noël était très important pour lui : c’était le moment où il se rappelait avec force et conviction la chance qu’il avait d’avoir cette famille, et son désir de la protéger n’en était que décuplé. Sa vie s’acheva toutefois lorsque par mégarde, une balle perdue vint l’atteindre en plein centre ville. Les excuses et condoléances de ces assassins n’ont jamais atteint Valentin. Il haïssait ces meurtriers de toute son âme. Mais il s’est tut. Il a sourit, tout simplement, et a dit « merci » d’un ton sincère.

A vomir.




→ DERRIÈRE L'ECRAN←

Pseudo: Appelez-moi Dieu
As-tu lu le réglo matelot ? MacGray pour vous servir.
Où as-tu connu DOS? A vrai dire, je prends ce pré-créé parce que j'ai eu pitié de Foliuca. Oui bon d'accord, et parce qu'il m'a plu même si j'aime pas sa tronche et les avatars de célébrité en général. Je promets pas d'être ultra active mais je serais là un minimum. Au passage, si quelqu'un a envie de me faire un joli rectangle avec la tête de Valentin pour le haut de la fiche ... Sinon bah on gardera la face de ce sombre inconnu.










Dernière édition par Valentin MacGray le Mar 1 Nov - 6:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katerina Midway

....x
....x
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 28/10/2011

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Sam 29 Oct - 9:31

    Awwww, ma Valentine ♥️
    Joue le bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin MacGray

....♥
....♥
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur
Citation →: Il y a les sourires forts et ceux qui se dessinent pour masquer la douleur.
Relations →:

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Sam 29 Oct - 9:42

Merfi
Je vais faire de mon mieux pour le jouer. Je viens de pondre le caractère, j'espère que ça ira. Bon par contre j'ai pas encore corrigé, je passerais au peigne fin plus tard, là je suis fatiguée.
(Valentine ? Why ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katerina Midway

....x
....x
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 28/10/2011

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Sam 29 Oct - 10:08

    Non, c'était un délire avec Foliuca pendant un trèès long moment xD
    Bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Caldin

....x
....x
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 23
Localisation : Belgique *O*

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire
Citation →: « Comprendre n'est pas réagir mais ne faire qu'un. »
Relations →:

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Sam 29 Oct - 23:29

Moi je te connais =p

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Sam 29 Oct - 23:30



    MDR

    Bienvenue ♥️
    Bonne chance pour la suite, j'ai hâte j'ai hâte ...
    Moi j'aime ça gueule

    Je vais te trouver un rectangle

_________________

    IL N'Y A QU'UNE FAÇON D'ÊTRE AIME, AIMER D'AVANTAGENous vivons dans un monde entouré par les flammes ardentes de la haine, embrasées par l’amour et soufflées par le vent. Nul ne peut éteindre les flammes du destin, celles que j’ai fait jaillir de mes mains dans un élan de colère, c’est alors que nous nous devons de plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Casteleau

....♣
....♣
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/10/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: ♣ Humain !
Citation →: On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans
Relations →:

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Sam 29 Oct - 23:36



    Heyy !
    Un homme.. enfin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin MacGray

....♥
....♥
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur
Citation →: Il y a les sourires forts et ceux qui se dessinent pour masquer la douleur.
Relations →:

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Sam 29 Oct - 23:37

Merci à tous ^^ Je vais essayer de terminer ça rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Sam 29 Oct - 23:45



    Bon écoute, c'est un pauvre petit bonhomme, sur tumblr y'a pas de gif potable alors va falloir faire une image

_________________

    IL N'Y A QU'UNE FAÇON D'ÊTRE AIME, AIMER D'AVANTAGENous vivons dans un monde entouré par les flammes ardentes de la haine, embrasées par l’amour et soufflées par le vent. Nul ne peut éteindre les flammes du destin, celles que j’ai fait jaillir de mes mains dans un élan de colère, c’est alors que nous nous devons de plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin MacGray

....♥
....♥
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur
Citation →: Il y a les sourires forts et ceux qui se dessinent pour masquer la douleur.
Relations →:

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Mar 1 Nov - 5:51

J'ai fini, en espérant que ça convienne ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Mar 1 Nov - 6:07



    C'est perfect ♥
    Tu peux jouer !!

    Y'a déjà un rp qui t'attends

_________________

    IL N'Y A QU'UNE FAÇON D'ÊTRE AIME, AIMER D'AVANTAGENous vivons dans un monde entouré par les flammes ardentes de la haine, embrasées par l’amour et soufflées par le vent. Nul ne peut éteindre les flammes du destin, celles que j’ai fait jaillir de mes mains dans un élan de colère, c’est alors que nous nous devons de plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Claveren

....
....
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 21

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Vampire.
Citation →: It is easier to be wise for others than for ourselves.
Relations →:

MessageSujet: Re: Valentin MacGray   Mar 1 Nov - 11:19

    Bienvenue ♥ (:

_________________
ALEXANDER CLAVEREN.
[the vamp' in town]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Valentin MacGray   

Revenir en haut Aller en bas
 

Valentin MacGray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadows of Dawn  ::  :: I am, You are. :: You're welcome.-