“ Little Lullaby to my hears, Little Surnaturels run+
 

Partagez | 
 

 « I always touch anything that moves | Feat. Lucas & Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth DuChêne

...
...
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 04/06/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: Enchanteur(esse )
Citation →: « On ce précipite tous sur l'amour même si c'est un profond ravin »
Relations →:

MessageSujet: « I always touch anything that moves | Feat. Lucas & Libre   Ven 11 Nov - 11:42




Tous au bar ♫

Lucas & .... & Elizabeth



    D’un vif coup de la main je secouai ma chevelure rousse que je venais de boucler pendant une heure afin d’être belle pour aller en boîte nuit, oublier mes soucis, oublier mes cours, oublier un peu ma vie. Je mis du gloss sur mes lèvres et maquillai mes yeux. J’enfilai une robe noir moulante et mes talons. C’était toujours la même chose lorsque je sortais, toujours la même préparation, le même maquillage, la même excitation. Je m’assis sur mon lit, croisais mes jambes et regardais mon téléphone, j’avais envoyé un sms à Valentin et à Lucas pour savoir s’ils venaient ce soir avec moi, et pour l’instant aucuns des deux ne m’avaient répondu, même si je savais pertinemment que Lucas serait là-bas. C’est plutôt rare que je m’entende aussi bien avec un humain et qu’il ne soit pas encore mort, que ce soit à cause de Valentin, d’Arthur ou d’un hasard malheureux. Mon téléphone vibra entre mes doigts, je me pressai d’ouvrir le message, j’avais vraiment envie de voir Valentin ce soir, j’ai des choses à lui dire, beaucoup de choses à dire. Accusé de réception, putain. Bon, au moins j’étais sûre que Valentin l’avait reçu, l’accusé de Lucas arriva quelques secondes plus tard. Je me levai, fis quelques pas et me mis du parfum. Toutes ses tensions, j’avais besoin d’oublier, besoin d’autres choses. Mais j’avais surtout besoin d’être sûre de quelque chose, vis à avis de Valentin, j’en parlerais surement à Lucas, mine de rien c’est devenu c’est devenu un très bon ami, je ne le vois qu’en soirée mais comme je sors beaucoup la nuit depuis quelque temps, à cause de l’absence inexpliquée de Valentin. Je crois qu’il m’arrive quelque chose, une chose mal, je crois que j’ai besoin d’aide …
    J’entrai dans mes voiture et appuya sur la pédale avec le bout de ma chaussure noire à hauts talons. Il fallait que j’aille là-bas le plus vite possible. J’augmentais le volume de la radio, Lovestoned de Justin Timberlake, grâce à lui j’ai grillé trois feux rouges, fait deux queues de poissons et si je continue je vais me faire arrêter par les poulets. Je me garai devant la discothèque en un virage serré et sortis de ma voiture en quatrième vitesse, le cœur battant, peut-être que je m’emballais pour rien, il faut que je me calme, je m’arrêtais dans l’allée et repris d’un pas assuré ma marche vers l’entrée. Je saluai les vigiles, à force ils me connaissaient bien, et comme je ne pose jamais de problèmes. Je poussai les portes de la boîte et la musique broyait brusquement tous les neurones qu’il me restait, je me sentais bien, j’avais envie de danser, mais je devais chercher, chercher quelqu’un. Il fallait qu’il soit là. Je m’avançais, me frayant un passage parmi les gens qui dansaient follement sur le nouveau LFMAO. Je continuai mon parcours du combattant, cherchant les têtes familières, mais pour l’instant il n’y avait absolument personne. Je m’assis donc au bar et pendant une demi seconde je sentis ma tête me tournée, surement dû au fait que je m’étais assise à côté d’un mec totalement saoul. Je commandais de l’eau, je ne bois jamais d’alcool seule, je n’aime pas l’alcool d’ailleurs. Je passai ma main dans mon cou et vis un grand brun se tenir non loin de moi. Je souris et me levai de ma chaise pour m’approcher de Lucas. Je lui fis la bise et lui demandai.



    ELIZABETH - « Ca va toi ? Au fait, tu sais si Valentin est arrivé ? »


    Avant qu’il ne réponde je le guidai vers des places assises et me frottais les mains, j’étais un peu stressé, et puis j’avais envie de danser moi !




_________________

    IL N'Y A QU'UNE FAÇON D'ÊTRE AIME, AIMER D'AVANTAGENous vivons dans un monde entouré par les flammes ardentes de la haine, embrasées par l’amour et soufflées par le vent. Nul ne peut éteindre les flammes du destin, celles que j’ai fait jaillir de mes mains dans un élan de colère, c’est alors que nous nous devons de plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Casteleau

....♣
....♣
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/10/2011

♣ Le cauchemard recommence ♠
Race →: ♣ Humain !
Citation →: On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans
Relations →:

MessageSujet: Re: « I always touch anything that moves | Feat. Lucas & Libre   Dim 13 Nov - 8:02



https://redcdn.net/hpimg11/pics/406201hbgui.png


    Hier … Hum c’est plutôt lointain, d’ailleurs je ne me souviens même pas. Peut-être que si je réfléchis un peu, attends voir, je me souviens m’être levé, j’ai pris le métro et après. Oh, je sais, j’étais en cours de science, oui, tout est clair, j’ai même fourré ma main dans le cadavre d’un vieux papi tout défraichi. J’aurai finalement dû éviter de me rappeler de cet épisode là, ce n’était pas très agréable je crois. En fait je ne sais plus, je crois avoir finis ma journée avec une blonde, peut-être même que c’est celle qui s’est réveillé dans mon lit ce matin, mais ce n’est pas du tout. Aujourd’hui j’ai passé ma journée à réviser ce foutu cours de biologie, le moment où j’allais m’endormir dans tous ces papiers absolument barbants, mon téléphone vibra sur la table, me décrochant un sursaut phénoménal. C’était Pandora qui me demandait si je sortais ce soir. Je haussai les épaules, si ça pouvait lui faire plaisir que je vienne, alors autant y aller. Je me levai paresseusement de ma chaise et bondis dans ma voiture pour rouler jusqu’à la discothèque à demande de mon amie.

    Une fois arrivé j’entrai sans problème, le seul problème était bien sûr de trouver ma charmante copine de boîte de nuit. Comment trouver une rousse parmi toute celle foule dansante ? Je tournai ma tête, cherchant Pandora partout, au bar, sur la piste, sur les chaises, il me restait à fouiller les toilettes, mais avant que je n’y aille une jeune fille s’imposa devant moi. Ah bah tiens, qui cherche trouve. Pandora me demanda si j’allais bien et bien sûr, sa question favorite, où était Valentin. Elle m’emmena rapidement vers les sofas pour pouvoir s’asseoir et j’entendis qu’elle cesse de bouger pour pouvoir enfin lui répondre.

    MOI « Moi ça va, comme toujours, mais toi ? Et non, je ne l’ai pas vu, depuis un certain temps même. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« I always touch anything that moves | Feat. Lucas & Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» iTagX iPhone & iPod Touch & Safari
» Charly Acciari - Touch My Electro
» The Jacky Touch'
» Appli Nabaztouch sur Iphone/Ipod Touch qu'en pensez vous?
» Application SAQ sur iPhone/Touch maintenant disponible!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadows of Dawn  ::  :: Les Rues :: Discothèque-